Le club‎ > ‎Actus‎ > ‎

Euro 2014, France vs Monténégro :

publié le 27 janv. 2013 à 03:50 par KB United   [ mis à jour : 29 janv. 2013 à 04:11 ]

Dans ce dernier match des éliminatoires de l’Euro 2014, l’équipe de France affrontait un adversaire bien connu : le Monténégro. Par le passé, déjà, les deux nations ont du s’affronter à ce niveau de la compétition. La première fois, les Monténégrins s’étaient imposés dans une rencontre sans enjeu. Il y a deux ans, c’est la France qui remportait une victoire, cette fois, synonyme de qualification. Aujourd’hui, encore, les deux sélections étaient dans l’obligation de s’imposer pour poursuivre l’aventure Européenne.

Pierre Jacky, le sélectionneur tricolore, avait profité de deux oppositions à la portée des bleus lors des deux premiers matchs pour faire tourner son effectif et présenter un groupe en forme ce samedi.
Il appelait ses cadres pour débuter cette rencontre avec un 4 composé de Alexandre Teixeira, Kamel Hamdoud, Moustapha Otmani et Parfait Mendy. Les buts étaient gardés par Djamel Haroun.

Et l’expérience allait parler puisque l’équipe de France ouvrait la marque par l’intermédiaire de Moustapha Otmani, suite à un bon relais avec Kamel Hamdoud, après à peine trois minutes de jeu. Par la suite, les Français vont subir la pression physique des athlétiques Monténégrins. Mais, malgré la frappe de Vladimir Vukcevic (13’30), le leader du groupe A ! à l’entame de ce match, ne parvient pas à inquiéter Djamel Haroun. La défense Française est appliquée et le mordant tricolore vient cacher les quelques erreurs individuelles. Peu à peu, la France répond au défi physique engagé par les joueurs de Sveto Ljesar et la rencontre s’équilibre à nouveau. Alexandre Teixeira, sur le côté gauche, est même tout prêt de tromper la vigilance de Dragoljub Despotovic. Du moins, il le fait croire au public mais sa tentative est hors cadre.

Mené d’un but, le Monténégro poursuit sa tactique initiale : un gros pressing et la recherche rapide du second poteau. De son côté, la France use d’abord des longues transversales face à une défense adverse bien en place. A deux minutes du terme, Kamel Hamdoud, suite à un corner, n’est pas loin de profiter d’une belle opportunité mais Darko Calasan bloque sa frappe. Djamel Haroun aura également l’occasion de s’illustrer devant Bojan Bajovic. Il permet alors à la France de conserver son avance et donc sa qualification à la pause.

Au retour des vestiaires, l’intensité ne se fait pas attendre. Les deux équipes répondent à l’emballement d’un dernier match décisif. Le pressing du Monténégro est très haut et gène la relance Française. Sauf quand Djamel Haroun décide de lancer un long ballon en direction de Moustapha Otmani, resté aux avant-postes. Le buteur tricolore dans cette rencontre, et aussi le meilleur Français ce soir, remet instantanément à Alexandre Teixeira, seul dans l’axe, qui bute sur le gardien Monténégrin (25’). Une belle tentative pour l’équipe de France. Comme celle de Kamel Hamdoud, une minute plus tard. Cette fois, la frappe n’est pas cadrée. Deux opportunités en or manquées par les tricolores qui continuent à se livrer sans retenu dans ce match. Malgré quelques erreurs individuelles, les deux équipes sont solides et solidaires pour défendre leur but et récupérer les ballons.

A moins de 10 minutes de la délivrance, les bleus mènent toujours 1-0 alors que les occasions franches, d’un côté comme de l’autre, sont rares. Malgré l’absence de danger réel devant le but Français, les bleus reculent, le chrono défile et le Monténégro n’a besoin que d’un but. Un besoin assouvit lorsque Bajovic reprend, dans l’axe, un ballon venant de la gauche. Il reste un peu plus de 5 minutes à jouer et ce but élimine l’équipe de France.
Malgré une dernière tentative de Moustapha Otmani, lancé une fois encore par Kamel Hamdoud, dans la surface. Rien n’y fera. Le match s’enflamme mais le Monténégro défend toujours bien, assez haut pour laisser le danger loin de ses buts. Et, la défense du Monténégro ne cèdera plus.

A l’inverse de leur dernière confrontation, c’est bien la France qui cède malgré un match nul. Cette élimination se sera finalement jouée lors des deux précédents matchs puisque c’est la différence de buts qui départage les deux sélections.
C’est une déception mais celle-ci ne doit pas venir remettre en cause les progrès de la sélection. Il aura manqué un brin de chance dans le dernier geste alors que les hommes de Pierre Jacky ont eu plusieurs opportunités de creuser l’écart. Malgré la déception du groupe, le travail entrepris sur les dernières saisons doit se poursuivre. Pierre Jacky, le sélectionneur et son staff, a permis à cette équipe de France de connaitre des progrès indéniables. Alors l’équipe de France reste sur la bonne voie. Aussi difficile qu’elle soit à digérer, cette défaite n’est qu’une étape dans l’histoire du Futsal en France.

Très vite, l’équipe de France devra tourner la page de ce tour préliminaire pour se projeter vers de nouveaux défis. Ils seront nombreux et d’autres aventures seront belles.

Buts : Mustapha Otmani

Source (futsal-info.fr)




Comments