Le club‎ > ‎Actus‎ > ‎

Le KB United fait tomber le leader :

publié le 31 oct. 2013 à 12:08 par KB United   [ mis à jour : 31 oct. 2013 à 12:09 ]

Apres deux défaites de suite, le KB United relève la tête de la plus belle des manière qui soit en faisant chuter le leader.

"On savait bien qu'on n'allait pas remporter tous les matchs. Aujourd'hui, on s'est pris une claque, mais il faudra rebondir dès le prochain match.

" Le coach béthunois, Aldo Cannetti, a conscience que son équipe est passée au travers lors de la réception du Kremlin-Bicêtre ce samedi 26 octobre.Un adversaire qui est taillé pour jouer les premiers rôles dans cette Division 1.

Si Béthune, dans une salle remplie comme un œuf, a allumé les premières mèches, c'est bien le Kremlin-Bicêtre qui trouva en premier le chemin des filets sur un contre bien lancée par le portier Yassine Mohammed. Pas de quoi abattre les coéquipiers de Luis Aranha Soares. Parc contre,la sortie prématurée de ce dernier (douleur à la cuisse) a fait mal au groupe béthunois. Avant la pause, les visiteurs trompaient la vigilance de Julien Cocq et doublaient la mise. "On a été déficient défensivement", reconnaît Aldo Cannetti. Et face à une grosse écurie comme le KB, cela se paye cher et tout de suite.

Au retour des vestiaires, Béthune montrait un tout autre visage pendant un peu plus de cinq minutes. En supériorité numérique, les Artésiens trouvaient enfin le chemin des filets adverses, grâce à un beau mouvement collectif conclut par le pied gauche du Brésilien André Campos (1-2). Le public commençait à y croire, mais c'était sans compter sur la lucidité et la maîtrise tactique des Franciliens, qui dans la foulée reprenaient deux buts d'avance (1-3) sur une erreur défensive des locaux. "Ce but nous a mis un coup au moral", explique Taulant Shkodra, moins en réussite que lors des dernières sorties. Il restait alors dix minutes aux Béthunois pour espérer décrocher le nul. A peine deux minutes plus tard, sur une énième relance minutieuse du portier de l'équipe de France pour son frère, ce dernier réussissait unamorti de la poitrine parfait avant de se retourner et battre à nouveau Julien Cocq (1-4). Pourtant, le portier béthunois a sauvé de nombreuses balles, mais cela n'a pas suffit.

A cinq minutes du coup sifflet final, Bilal Errahmouni récoltait un deuxième carton jaune pour un tirage de maillot et devait abandonner ses coéquipiers. En ce "samedi noir", les Béthunois ont bu le calice jusqu'à la lie.

L'équipe n'a pas su répondre au défi physique et tactique du KB. "Sur l'envie, je suis déçu de mes joueurs. On n'a pas le droit de se faire bouger comme ça, surtout à domicile", indique le coach.

Au sortir de cette 7e journée de D1, les Béthunois ont certes perdu leur place de leader. Ils ont également chuté pour la première fois. Mais pour autant, tout n'est pas à jeter! Ce n'est qu'un match et Béthune est toujours bien classé (2e) et surtout, ils auront quinze jours pour préparer leur déplacement à Bagneux (9 novembre) pour retrouver le chemin de la victoire. "Cette claque reçue aujourd'hui face à une belle équipe du KB est peut-être une bonne chose. Elle permettra de montrer plus d'abnégation et de détermination lors des prochains matchs et non jouer sur un train de sénateurs comme on l'a parfois fait aujourd'hui."

Source www.lavenirdelartois.fr et Marc VASSEUR


Comments